in

Un Marocain tue un Italien parce qu’il ne « pouvait pas supporter son bonheur »

Le meurtrier de Stefano Leo, tué le 23 mars dernier en Italie. Il s’agit d’un Marocain de 27 ans de nationalité italienne,  s’est rendu au commissariat pour avouer un crime.

“J’ai choisi de le tuer, parce que je l’ai vu et qu’il avait l’air trop heureux et que je ne pouvais pas supporter son bonheur. Je voulais tuer un garçon comme moi, enlever toutes les promesses qu’il avait faites, l’éloigner de ses enfants et de ses proches”. C’est en ces mots que Said Machaouat, a justifié avoir ôté la vie à Stefano Leo, un Italien âgé de 33 ans. 

D’après ses propos et les autorités, il ne connaissait pas sa victime. Stefano se trouvait au mauvais endroit, au mauvais moment. “J’ai décidé de tuer quelqu’un. Je suis allé acheter un ensemble de couteaux, je les ai tous jetés sauf le plus tranchant. Puis je suis allé chez les Murazzi et j’ai attendu. Quand j’ai vu ce garçon, j’ai décidé que je ne pouvais pas supporter son air joyeux”, a ajouté le suspect. Stefano, qui écoutait sa musique, n’a pas entendu le coup venir. Said Machaouat l’a abattu par derrière.

Qu'en pensez-vous ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Chargement...

0

Commentaires

0 commentaires